Indice de bonheur élevé chez les courtiers immobiliers!

 

Le mois dernier, Francis Lafleur s’est entretenu avec la revue L’actualité pour discuter du métier de courtier immobilier, qui se hisse au 4e rang du sondage Léger calculant l’indice de bonheur au travail des Québécois.

 

Le sondage questionne entre autres ses répondants sur le sentiment de réalisation professionnelle et de travail reconnu, le respect entre collègues et le climat général dans le milieu de travail et la rémunération. Pas étonnant que le métier de courtier ait une si bonne cote! Selon Francis, travailler dans l’immobilier « c’est très gratifiant, on accompagne les gens dans le plus gros projet de leur vie, qui est l’achat ou la vente d’une maison. »

 

Malgré ce que l’on peut penser, le travail de courtier immobilier n’est pas toujours facile. La concurrence et la charge de travail sont très fortes. Selon Francis, être courtier c’est un mode de vie et ce n’est pas pour tout le monde.

 

Le jeu en vaut cependant la chandelle, puisque le sentiment d’accomplissement et la satisfaction à accompagner les clients dans leurs projets sont grands. De plus, l’entraide et la camaraderie qui règnent au sein de l’Équipe Lafleur Davey ajoutent au degré de satisfaction et au sentiment d’appartenance de nos courtiers. Ceux-ci tirent du plaisir et de la fierté à accompagner nos clients dans la vente ou l’achat de leur maison.

 

Pour lire l’article complet, c’est par ici : https://lactualite.com/societe/les-courtiers-immobiliers-ont-le-vent-dans-les-voiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *